Formation

 

"Politiquement engagées, qu’elles tiennent du cauchemar éveillé ou de la poésie urbaine, ses œuvres brûlent la rétine et marquent durablement celui qui s’y confronte." 

Nicolas Golovanow, journaliste Trame 9. 



Né à Drancy en 1974. Après un Bac A3 options littéraire, arts plastiques et histoire de l’art, au lycée Eugène Delacroix de Drancy en Seine-Saint-Denis, il suit des études d’arts plastiques et d’histoire de l’art à l’Université de Paris VIII.

Parallèlement il est l’élève pendant plusieurs années de l’artiste peintre Henri Burin.
Il est expose régulièrement depuis 1996, en France comme à l’étranger notamment en Allemagne et au Luxembourg. On a pu découvrir son travail à plusieurs reprises à la Fnac Forum, à la Galerie Bernanos à celle du Crous Beaux Arts. Il a participé au Salon du L.A.C  qui est l'équivalent de la FIAC au Luxembourg. Considérant que " l’art doit être mis à la disposition de tous", il n’hésite pas à exposer et intervenir dans les centres sociaux, bars et foyers. Peintre et Illustrateur, il travaille pour l’édition (Foolstrip Trame 9, l'Harmattan), la presse magazine  Franco-Allemande Dokumente et la musique (Sriracha Possee - TITOM). 

 

Musique, théâtre et peinture


Depuis plus de 10 ans, il concentre son travail pictural, avec des musiciens sur des performances alliant la musique et la peinture. Des projets comme Toile de Son ainsi que les groupe E.M.T, Toprec et plus récemment avec le collectif Abus d'Obus et le projet de lecture, rock, dessinée "Quelque chose sombre". Et enfin il  est membre depuis 2002 de La Compagnie des Carpathes qui écrit et adapte des pièces de théâtre pour se produire dans les bars.


Collectif Abus d'Obus: Lecture rock et peinture. 
Avec: Sylvain Daïanu, Marco Burian, Franck Lalanne et Mike Rouault

C'est la rencontre improbable d'un batteur muti-instrumentiste, d'un comédien metteur en scène, d'un guitariste blues et d'un plasticien-graphiste réunis autour d'un même projet:
ouvrir la Poésie au plus grand nombre par le truchement de la musique, des arts visuels et du théâtre. Aucune pose pompeuse ou intellectuelle dans cette démarche. juste le plaisir d'ouvrir un peu plus le prisme de la lecture poétique et de casserles préjugés concernant des textes classiques ou contemporains jugés difficiles. C'est dans cette farouche volonté de défrichage ludique qu'Abus d'Obus se positionne. Offrir un voyage littéraire aux confins du Rock et de l'image en mouvement. Interaction. work in progress. La lecture inspire les musiciens. Les Musiciens bousculent la fresque du plasticien. Le plasticien interroge le lecteur et le public. Plusieurs formes sont ainsi convoquées, plusieurs auteurs aussi (Jean François Jacq; Vladimir Maïakovski, Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Oscar Wilde, William Yeats, etc...) rassemblés autour d'un canevas romantique intitulé: "Quelque chose sombre". "Quelque chose" car la Beauté est intangible, et "Sombre" car la descente amorcée se veut voluptueuse et , nous l'espérons,mouvementée! 




Quelque Chose Sombre



Toprec

Groupe de reprise et compos, aux influences jazz-rock, rock et blues. Avec Michel Mekerri, Claude Mekerri, Bertrand Bernier et Thomas Langlade. L'idée est de proposer des concerts avec une performance graphique. Le peintre illustre les titres des chansons durant les 2 heures de concert. C'est aussi le prétexte pour passer une bonne soirée entre amis et se faire plaisirs.


  
Live painting - 2017

Pochette du titre: Terre d'asile - 2018

Pochette du titre : Réchauffement Climatique - 2017

Le site de Toprec.

 

Pour plus d'infos:

Interview dans le numéro de Trame 9: